ArTémoin Ligo

L‘Art d’être le Témoin de la perception

Le jeu de la vie… Résoudre l’énigme qui masque le bonheur.

Voyez-vous cette image à votre droite ? Avez-vous remarqué, sans rien contrôler, immédiatement vous avez été attiré par un élément de l’image. C’est comme s’il existait une attention naturelle, une dimension qui « connait » tout. Cette impersonnelle arrive toute seule sans prévenir et émerge son évidence à tout moment dans le calme. Elle est pourtant sans raisonnement, ni précédé d’un choix qui se déplace à un point précis de l’image. On peut y voir soudainement le morceau de puzzle dans sa main que d’autre y verrons la boîte.

Sans vous en rendre compte, dans une fraction de seconde, vous étiez dans l’immobilité de l’être afin de voir à travers le mouvement présent, cette attention pointé son regard sur une relation. Ne sommes-nous pas ainsi face à toutes images ou visages de la vie ? Soudainement nous sommes attirées par un trait d’une personne ou la couleur d’un objet. À peine en présence avec ce qui est que tout à coup, nous en faisons une interprétation à travers notre unique perception. Mais d’où vient cette perception intime ou familiale ? Vient-elle d’une croyance qui nous fait vivre les mêmes scénarios en boucle ?

Vous êtes-vous déjà demandé si l’image devant vous existait en dehors de votre esprit ou si elle est en vous, dans votre esprit ?

L’esprit accumule tous les mémoires connus et tant que sa conscience ne se perçoit pas elle-même, il ne pourra accéder à l’inconnaissable. C’est ainsi qu’il pourra réaliser que son mouvement perpétuel est celui d’un passé qui se sert du présent pour se projeter dans le futur. Son scénario s’arrêtera quand il sera totalement compris dans un non état. Ainsi que la pensée « Je », « je suis quelqu’un de séparer de tout qui est », est aussi la première cause de la peur et de toutes les autres pensées. Ce « Je » en apparence qui pense être le celui qui perçoit ou le penseur et qui possède et contrôle tout, disparait dans cet incroyable secret qu’il n’y a jamais eu personne. Il y a que Conscience Une !

La clef de l’image de la perception

Le miroir… Miroir, miroir dis-moi qui est le plus gauche en amour ?

Avez-vous remarqué que nous voulons autre chose que ce qui est là, de ce qui a été, et de ce qui sera ? Ce fait d’Être avec tout ce qui est n’est-ce pas là, la vraie liberté ?

Si je vous disais que c’est simplement le fait d’avoir oublié votre identité profonde qui fausse votre réalité et fait souffrance. Voyez-le par vous-même, nous ne souffrons jamais de la réalité, nous souffrons à cause du mental qui imagine la réalité autrement. Quand le mental devient le serviteur de la peur au lieu de la paix, il parvient à une certaine maturité par la capacité de s’auto-enquêter sur ses limites dans le processus de l’éveil.

C’est ainsi que nous voyons les limites que nous avons adopté à travers toutes sortes de perception sur la vie. C’est à ce point que nous ne savions plus à quel Saint se vouer. Comme si nous avions bloqué l’idée que nous ne pouvions pas répondre à nos propres questionnements sur notre véritable nature profonde.

L’intuition globale doit précéder la compréhension intellectuelle ou nous vivons dans un état de survie ou dans une vision abstraite de la vie. Vivons dans le concret en étant en lien avec notre fondation d’une profonde réalité. Cette sagesse terre à terre n’est pas limité par l’idée d’être le corps-mental mais bien illimité se vivant dans la paix du cœur!

L’ArTémoin et son originalité

Mettre les idées claires en place pour jouer une partie parfaite avec l’égo.

La perception unique qui souvent nous habite depuis l’enfance limite l’accès à la fondation que nous sommes, paix, joie, bonheur sans cause. Cette perception familiale, nous emprisonne dans des nœuds émotionnels inconscients que souvent nous abritons depuis longtemps et qui entrave le flow du mouvement présent.

L’originalité de l’ArTémoin Ligo vient du fait que nous utilisons toutes sortes d’images afin de découvrir la perception intime qui nous donne sens à notre vie. Nous passons par l’image de la psychologie corporelle ou simplement nous utilisons une image devant nous pour faire la culture de l’image.

Tout comme, le simple geste de colorer une partie d’une image spontanément et sans raisonnement, vous serez surpris de voir autant se dessiner le mur de résistance que la solution à sa libération.

Par les vertus de l’ArTémoin, on cultive soi-même une vision beaucoup plus vaste de la réalité. Son point départ est toujours de revenir à sa nature profonde, dans l’immobilité de l’être afin d’éveiller sa conscience au jeu de la vie, le miroir du monde.

Vous avez surement entendu cette phrase qui dit; ce qui ne s’exprime pas s’imprime. Ainsi toujours en contact avec la perception basée sur nos sens dévoilée à travers une écriture automatique, les mots se déposent dans le dictionnaire vierge propre au jeu de l’ArTémoin. C’est en unifiant les perceptions de chaque exercice ou une prise de conscience c’est fait par une image intérieure ou extérieure qu’une évidence claire et puissante en émerge.

Ainsi nous pouvons réaliser l’existence d’une conscience illimitée versus une conscience limitante se reposant sur l’identification d’une panoplie de perception sur la personne que nous pensions être. Cette introspection dévoile ce masque que j’appelle artistique, nous empêchant d’être nous-même à cent pour cent.

Le fondement de la Méthode opère une secrète harmonie ou synchronicité de tous les éléments de la vie. C’est comme si nous dévoilions à travers toute forme d’image un mode de fonctionnement profond et secret. Tout comme une photographie prise dans un temps précis où tous les liens significatifs de l’image contiennent une perception unique.

En reconnaissant notre identité profonde et les points de rupture qui vous sépare de tout ce qui est, on peut changer le regard sur le passé, le présent et même le cours de notre futur. C’est ainsi que nous laissons place à la vraie rencontre de l’être véritable; le Soi.

Search

Categories

Vertical Menu