Égo

 » Ce qui est né doit mourir ;
ce qui est acquis doit être perdu.
Es-tu née ?
Tu es jamais existé.
Le Soi ne peut jamais être perdu. Je ne suis pas là pour moi
~ Sri Ramana Maharshi

À l’âge de douze ans, je m’éveille à une réalité dans un moment où je vis un abus de pouvoir, la peur se transforme en paix lorsque mon attention se retourne sur elle-même. Je réalise que le monde n’est pas en dehors de mon esprit mais dans la mémoire de mon esprit. En même temps, je sais qu’un jour, je me l’expliquerais et le partagerais. Tout comme à quinze ans, je suis convaincu de découvrir l’énigme de la mort car je ressentais l’Éternel partout, dans tout ce qui est.

Les pensées génèrent les émotions et l’émotion définit l’Égo et l’Égo représente l’image que l’on se fait en tant que personnalité. Lorsque nous valsons entre la pensée d’être une identité séparer pensant être réduit au corps-esprit, nous avons la sensation « je suis moi » et voilà qu’apparait l’Égo ignorant sa réalité et ignorant que l’univers est une projection de son esprit. Distinguer entre ce que l’on aime ou pas est source de joies et de souffrances ainsi la mort de l’égo est une véritable renaissance. Ce personnage a été construit de tout pièce par l’hérédité et par les évènements de l’existence. Dès l’enfance, nous sommes influencés par des stimuli extérieurs et nous adoptons certaines croyances au fil du temps.

Mais si les évènements, sont vécus à travers des abus de pouvoir notamment par les chocs ou les traumatismes sans bienveillance, tout ce que nous n’exprimons pas s’imprime. Ces mémoires cristallisées dévient le mental au service de la peur et paralysent l’attention vers extérieur plutôt que vers la liberté intérieure.

Ainsi, le choix naturel dévié par le mental au service de la peur, nous replace à revivre les mêmes scénarios. Alors, le mouvement naturel de l’énergie se contracte à travers tout le corps. Plus se construit la prison d’un personnage sur l’idée d’être une conscience individuelle et plus il se sépare de l’Être en lui-même qui est la Vie en Énergie.

Cela fait partie du jeu de la vie, de penser avoir le pouvoir de tout contrôler quand tout n’est qu’apparence. L’égo ne fait pas non plus la différence entre ça arrive et ça arrive à moi. En prenant tout personnel, il est continuellement dans la souffrance et dans la confusion. C’est là que souvent le chercheur intervient et se pose la question; « qui suis-je? » Voilà que la lumière fût ! La lumière apparait avant même que nous prenons conscience de quoi que ce soit.

« La conscience ne brille pas en soi. Elle brille grâce à une lumière qui est au-delà d’elle. Ayant perçu la nature de rêve de la conscience, cherchez la lumière dans laquelle elle apparait et qui lui donne l’existence. Il y a le contenu de la conscience et, aussi, la connaissance de celui-ci. « – Sri Nisargadatta Maharaj

Search

Categories

Vertical Menu