La fleur

Le LOTUS ET LA ROSE

Fêtes tes vœux, nous sommes déjà réalisés dans l’absolu réalité. Il s’agit simplement de rendre réel la réalisation du Soi, en laissant émerger ta plus belle lumière.

On relie souvent la fleur au symbole de la réalisation du Soi, à la renaissance et au soleil. Tout comme la fleur du lotus en Orient ou la rose ou un lis en Occident. On dit que la fleur de Lotus est associée à la création du monde et parmi les plus belles, pousse les pieds dans la boue et ne peut en être autrement. Il faut d’abord la boue pour que le lotus puisse apparaître. Sans la boue, point de lotus.

La fleur du Lotus a toujours l’air si propre et pure en comparaison au fond de l’étang sale. Pendant la nuit, le lotus referme ses pétales et s’enfonce dans l’eau, sur une période de trois jours et fleurit ensuite le matin jusqu’au milieu de l’après-midi.

Pourquoi ne serions-nous pas comme la fleur face à la souffrance ? On se referme un temps pour en comprendre la cause pour qu’ensuite se produit un lâcher pris. Ainsi s’éclose face au Soleil, la pure intelligence, cette flamme qui s’instille dans l’Oeil aimant de tous les passant.

Mais le sentiment d’individualité vous a-t-il réduit à la croyance qu’il faut lutter pour survivre ou mérité quoi que ce soit ?

La métaphore du lotus, nous démontre clairement que la lumière ne fait pas d’ombre. Autrement dit, la fleur point toujours vers la lumière malgré l’obscurité, malgré la nuit du jour.

Il semblerait qu’oublier ou ignorer la réalité, voile le réel de notre nature et nous vivons plus tendue et contrarier. C’est la cause première et profonde de toutes les souffrances psychologiques et de toutes les guerres entre nous, entre les peuples et les nations. Autrement dit, quand la conscience s’oubli, elle s’identifie à l’objet de perception, y compris le soi-disant sujet et ses pensées.

J’avais dessiné la fleur de Lotus après l’avoir vue s’épanouir dans une vision exceptionnelle suite à un soin énergétique. Ce jour-là, la fleur éclose comme si l’embryon du monde avait apparue dans l’invisible. Le bouton de la fleur c’est ouvert à une vitesse tellement accélérer que je ne pouvais qu’accueillir l’immensité de sa grande beauté.

Sans savoir ce qu’elle symbolisait, je la comparais à tous l’êtres humains qui même à travers la dualité renaissent à la lumière de sa pure beauté. Nous ne pouvons faire autrement quand nous sommes la vie même. Seulement nous ignorons, ou nous avons oublié que nous avons cette grâce d’éveiller sa propre lumière en tout temps.

On associe le lotus aux « Eaux inférieures » jusqu’à la floraison complète dans la pleine lumière des « Eaux supérieures ». Pour moi, toutes les fleurs sont symbole de la réalisation du Soi où dans l’utérus du monde éclore le miroir du monde, à son image à sa ressemblance.

Regardez le personnage Ligo assis en position du bouddha sur le Tapis magique. Il se laisse porter par le mouvement présent de la vie. Fondant dans la lumière de son Soleil tout en réalisant qu’il est vécu par la vie.

Trois pointeurs afin de Rendre réel la réalisation du Soi

1er POINTEUR
Le lâcher prise en s’abandonnant au Soi en maintenant l’être dans l’être. La Réalisation n’a rien à voir avec le mouvement présent. Quand vous embrasser totalement la conscience de ce que nous êtes, la désidentification de la personne que vous pensiez être, va de soi. Vous rendez réel la réalisation de soi facilement.

2e POINTEUR
Ce que je suis réellement devient réelle dans ma perception et mon ressenti. Simplement d’être dans immuabilité de l’être infiniment libre, nous pouvons être témoin du mouvement de la pensée. Sans rien contrôler, ni dans faire un but personnel, regarder ce qui se passe dans votre esprit. Ne pas essayer de changer ou de corriger quoi que ce soit. Juste observant, en percevant ou ressentant nous pouvons voir que nous ne sommes pas identifiés à la pensée et l’émotion. Ainsi le corps-esprit es dévoilée. Puis quand une émotion surgit, n’écoutez pas la petite voix qui stoppe son élan, au contraire. Nous l’embrassons en écoutant son jugement jusqu’à sa racine afin de pouvoir la libérer complètement.

3e POINTEUR
L’auto-investigation. Demandez-vous : « À qui arrivent ces problèmes ? Qui subit le conditionnement ou la programmation ou vit les mêmes scénarios ? Qui souffre ? Cela arrive-t-il à moi ? Suis-je victime ? Eh bien, qu’est-ce que « moi » ? Qui suis-je ? D’où vient le « Je » tout en le suivant jusqu’à sa source ?

Ne changeons rien à notre vie seulement en suivant ses pointeurs vous réaliserez que vous êtes déjà libre au-delà de toute identification personnelle et de l’imaginaire conditionné. En faisant un rappel à l’essentiel, nous réalisons l’attention naturelle et consciente de toutes les perceptions de l’être infiniment libre

En investiguant sur soi-même et en devenant conscient, vous devenez aimant, empathique, doux et respectueux envers tout le monde. En voulant arrêter de vouloir être le numéro un et c’est l’ego qui est comme ça, la souffrance ne vous habite plus. Lorsque vous arrêtez de penser à vous-même et que vous commencez à être conscience de vous-même, vous devenez Omniprésence.

Cela signifie que vous voyez la même lumière dans les yeux des passants et tout ce qui est comme étant vous-même. Donc, si un être humain souffre, vous souffrez aussi puisque vous êtes en vrai relation sans mental. Tout comme l’enfant qui voit sa mère souffrir, elle est inatteignable et l’enfant souffre de cette séparation, il n’est plus en relation.

Un jour, je dis dans une rencontre que si nous voulions changer le monde, il faut commencer par se changer soi-même. Un me demande mais il faut changer quoi ?

Voir au-delà des apparences en réalisant le Soi impersonnel afin de comprendre que son Soi est le Soi de tous les organismes corps-esprit et de tout ce qui est. Ainsi tout le reste prendra soin de lui-même puisque le fonctionnement de la vie est parfait dans toute sa magnificence. Le ressentez-vous ?

Search

Categories

Vertical Menu