Pure intelligence

Le Soleil, là, à tout jamais c’est vous et même au-delà de la lumière conscience.

On dit que l’Art émerge du mouvement créateur et le « Beau » est universel, sans concept. Ainsi l’objectif de l’art est d’atteindre le beau et recherche la solution à son énigme insoluble. Et pourtant, si nous détournons notre regard vers l’Oeil du Témoin impersonnel que nous sommes, nous voyons aussi une œuvre d’art complète, belle et déjà réalisé. Il s’agit simplement de rendre réelle votre réalisation.

Égal à toute œuvre authentique voyons ce que le grand artiste de la vie, nous propose comme réponse à sa propre énigme. Soyez certain que l’artiste en Soi aura toujours le dernier mot.

L’Art cherche constamment l’immanent derrière l’impermanent et si par l’Art, le dessin ou sous toute forme d’image de l’univers, nous inspirais à nous éveiller à la réalité profonde, à la pure intelligence qui rayonne à travers l’Oeil du monde.

On pourrait même se poser la question sur la pensée, l’émotion, la sensation, le geste quotidien, l’action clairement artistique, proviennent-ils d’une reproduction, d’une imitation du monde ou une reproduction constante du mouvement de la vie, ou simplement de la mémoire universelle ?

Ce n’est pas l’homme qui invente la mémoire, elle existait bien avant que l’homme n’en prenne conscience. L’organisme corps-esprit est fait de mémoire et par ses structures sensorielles, il reproduit constamment des mémoires depuis toujours.

L’être-humain n’a pas de deuxième nature, il est l’Être animé par l’humain défini par le corps-esprit qui pense être un moi séparer. L’être infiniment libre est animé par le corps afin de vivre l’expérience en toute vie. Il n’y a rien en dehors de la conscience.

Dans l’expérience de l’Être-humain, nous avons oubliés ou ignorés l’Être la fondation de l’humain; la paix du Silence, notre visage originel sans visage. Commençons par le mot « être-humain » qui définit bien notre réalité. « Être » pour l’être permanent, le Soi, le sujet, la subsistante de toute vérité, la base fondamentale de la paix sous le changement des vécus et de la peur. L’être est le même dans tous les corps humains et dans tout ce qui est.

« Humain » pour l’impermanent, l’objet, le corps-esprit, le psychisme corporel de l’humain impliquant la domination de l’inconscient sur la conscience. L’éveil de la conscience à la conscience impersonnelle, vous offre une perceptive de paix et de liberté face à la vie.

L’Être que nous sommes est sans mémoire et le mouvement présent de la pure intelligence-conscience enregistre toutes les mémoires et matérialise tout. C’est l’essence de vie qui compose tous les systèmes.

C’est de l’Être que jaillit la pensée, la mémoire, l’image et c’est en lui qu’elles meurent aussi. Ainsi, l’être ne s’identifie pas à ses mémoires, à ses images, non plus à l’organisme corps-esprit. Il ne peut se connaitre et se percevoir par lui-même qu’à travers l’image de l’autre et de tout son univers.

En traduisant l’image et la sensation d’une mémoire cristallisée qui nous conditionne constamment, nous pourrions la comprendre jusqu’à sa racine afin de la déprogrammer. Pourvoir nous détacher de son impact qui nous donne le sentiment d’un moi séparer. Son Soi est le Soi de tous les organismes corps-esprit et de tout ce qui est. Le monde entier devient un miroir impartial et vous savourez la vie en étant en unité avec l’univers en tant que véritable Soi

Observez la conspiration de la peur avec la paix. Quand vous êtes en paix vous êtes en toute conscience si vous êtes dans la peur vous ne l’êtes pas, vous êtes dans la tension, dans la résistance, dans la non acceptation…

Avez-vous déjà fait un choix dans l’instant, sans raison, ou l’attention naturelle se retourne vers elle-même en écoutant la pure intelligence spontanée ? Vous donnant l’impression d’être sur votre X procurant une telle confiance qu’elle donne accès à la joie de voir se libérer quelque chose de merveilleux que vous n’auriez jamais penser vivre. C’est ainsi après mettre poser la question; « qui suis-je ? », la vie s’est révélé dans toute sa magnificence.

Imaginez-vous qu’un jour, l’intelligence immanente qui vous habite, vous emmène spontanément à vous éveillez à la plus haute connaissance de votre nature profonde; la conscience du véritable Soi. La découverte de l’unité. Alors, ce sera la fin de toute recherche, vous serez comblé, rassuré pour la vie. C’est un tel renversement de conscience que votre regard sur la vie changera à tout jamais.

À tout instant, en maintenant l’être dans l’être, assis dans la paix du Silence vous contemplez le mouvement qui se déroule. Sans vous accrochez à vos pensées, à vos histoires, investiguez sur vous-même et vous comprendrez l’essence de ce que vous êtes vraiment.

Si vous étiez le mouvement présent, vous ne pourriez le percevoir. Si vous étiez la perception du mouvement, vous ne pourriez non plus vous percevoir dans le mouvement ainsi que tout le reste. N’étant ni le mouvement, ni la perception, ni la pensée, ni l’émotion, le ressenti donc le corps-esprit ainsi que la peur alors que reste-t-il si ce n’est que la paix du Silence ?

Ce que vous êtes rayonne sans corps, sans mémoire et sans mouvement mais entend, ressent et perçoit tout. Il ne reste que la lumière du Soleil, là à tout jamais, sans que nul ne puisse vous saisir et vous connaitre. Même vous-même en tant que le Soi, vous ne pouvez être connu. Le monde d’image est le miroir du visage originel sans visage.

Search

Categories

Vertical Menu