HISTORIQUE

Lisette Gauthier est née à Montréal, dans le quartier Centre-Sud, surnommé jadis le « Faubourg à Mélasse ». Une question l’habite depuis sa jeunesse : « Pourquoi les gens ne ressentent-il pas intérieurement qu’ils sont éternels et aussi n’écoutent-ils pas davantage leur intuition ? »

Au début de la trentaine, alors qu’elle menait une existence prospère d’un point de vue social, mais totalement dysfonctionnelle, elle accède de façon inattendue à une nouvelle vision radicale de la vie. Pour elle, aucun mot ne peut décrire avec justesse ce qui ne peut qu’être vécu : « J’étais l’OEIL, l’unité originelle, l’expression de tout ce que nous sommes réellement… Un seul regard, un seul Amour, un seul véritable Moi. ».

Quelques années plus tard, en 1986, a partir d’une vision d’un personnage qu’elle dessine, elle crée « La Méthode Ligo », aujourd’hui nommée « ArTémoin Ligo », une approche intuitive qui utilise le dessin et les images pour aider à la libération de mémoires contraignantes du passé.

Basée sur l’intégration et l’interrelation de tous les éléments du vécu humain, cette approche confère la possibilité de redevenir le Témoin authentique de sa vie. Tels les morceaux d’un casse-tête ramenés à une seule image, elle permet de dévoiler l’harmonie secrète qui siège sous l’apparent chaos de la personnalité. L’ArTémoin Ligo nous ramène chez nous, au plus profond de notre Être, un lieu de parfaite harmonie que nous n’avons en fait jamais quitté.

Lisette Gauthier n’aurait jamais pensé que cette démarche puisse aider autant de gens à s’éveiller à eux-mêmes pour enfin vivre heureux et en paix. Pendant près de 30 ans, elle a aussi accompagné des handicapés ou personnes en fin de vie tout en pratiquant la massothérapie professionnelle. Elle est aujourd’hui totalement rétablie d’un cancer (phase 4) qui finalement se sera révélé pour elle comme un véritable cadeau de la vie.

L’ArTémoin Ligo, le Témoin intérieur est avant tout pour développer un regard authentique sur soi et se veut davantage de l’ordre de la « décroissance »que de la croissance personnelle. En nous libérant de l’idée que l’on est une personne séparée du Tout, nous réalisons que nous sommes beaucoup plus que des humains en devenir. Mais encore faut-il percevoir cette peur qui maintient ce soi-disant « moi » qui a continuellement soif de s’accomplir pour combler l’impression de n’être jamais parfait.

« Partager en toute simplicité cette émergence de la vie qu’aucun mental ne peut saisir est pour moi LE plus beau cadeau du monde à donner ».

Laisser un commentaire

Search

Categories

Vertical Menu