HISTORIQUE

Lisette Gauthier est née à Montréal, dans le quartier Centre-Sud, surnommé jadis le « Faubourg à Mélasse ». Curieuse du sens que l’on donne à la vie qui lui semble parfois insensée, des questions l’habitent depuis sa jeunesse après avoir senti un éveil à l’unité éternel. Elle se fait la promesse de répondre à ce mystère pour sauver son entourage et stopper la roue de la souffrance des ancêtres.

Les réponses à ces questionnements lui sont venues en 1986, elle avait 33 ans quand elle a su qui elle était réellement par un éveil plus profond: L’éveil impersonnel à la réalisation du « Soi ».

Elle affirme que ce n’est pas parce qu’elle a retrouvé la vue que toutes ses peurs se sont envolées. Mais, le fait d’être consciente de qui nous sommes réellement, une quête sur l’identification à ses images s’amorce naturellement pour se libérer de ses zones grises. Ayant vécue des abus de pouvoir importants, se  libérer de certains conditionnements très enracinées en elle devenait une des ses priorités.

Ainsi, trois ans plus tard, en 1989, vivant d’autres épreuves importantes ou en autre, celle ou elle perd tous ses biens, une vision d’un personnage sous forme d’oiseau lui apparait. C’est ainsi qu’elle découvre à travers ses dessins son histoire biographique. Elle le nomme Ligo, pour Lisette Gauthier.

Elle osa accueillir cette création du coeur, à la fois inspiration et conscience, elle reçois de cette image une autre vision: « Les images de sa perception ». Elle voit se défiler une compréhension claire et précise sur la façon de voir un plan générale de sa vie par le ressenti. Elle crée par la suite un jeu sur un nouveau regard sur l’existence pour mettre en lumière nos symboliques à travers la culture de l’image. Ce guide d’auto accompagnement a pour seul mentor: « Le  VivanTémoin et  l’Image« .

Elle nomme à l’époque « La Méthode Ligo », aujourd’hui, appelée: « L’ArTémoin Ligo ». » Elle le défini comme le Témoin de l’Artisan de sa guérison à travers l’Image.

Le fondement de Ligo opère une secrète harmonie ou synchronicité de tous les éléments de la vie. C’est comme si nous dévoilions un mode de fonctionnement profond et secret, une photographie prise dans un temps précis où tous les liens significatifs apparaissent. En reconnaissant les points de rupture en nous, on peut changer le passé, le présent et même le cours de notre futur.

C’est ainsi qu’elle réalise cette promesse basé sur une vision intérieur que avait eu à onze ans, lui permettant de voir une synchronicité parfaite entre le sens que l’on donne à notre vie et la paix immédiate.

L’ArTémoin est la clef des images ou se cache dans toute image, l’image de la perception de soi. Nous sommes ici le Témoin de tout ce qui ne correspond plus à notre vérité pure s’effacera tout bonnement. C’est la guérison à l’état pur de l’identification de nos images qui nous font tant souffrance.

Cet « Art-Témoin »  facilite autant l’intériorisation vers l’unité, l’origine de la paix et la réalisation du « Soi » que son pouvoir de la perception à travers la culture de l’image. Il fait autant émerger la partie sombre en nous qui nous met en dualité et qui nous fait peur que la partie lumière non duelle qui fait paix et joie profonde. C’est la liberté !

« Partager en toute simplicité cette émergence de la vie qu’aucun mental ne peut saisir est pour moi LE plus beau cadeau du monde à donner ».

Laisser un commentaire

Search

Categories

Vertical Menu